L’impact des tendances technologiques sur le monde du travail en 2019

Grâce aux progrès continus de la technologie, les professionnels des Ressources Humaines peuvent compter sur des outils plus nombreux que jamais. Pour exploiter au mieux les avantages de la technologie, les chefs d’entreprise et leaders RH doivent d’abord comprendre les tendances qui pourraient influencer les départements RH en 2019. C’est l’avis des experts en recrutement de Hays.

« Ces dernières années, les technologies RH sont arrivées sur le marché avec une amplitude et une vitesse parfois écrasantes. Pour faire le bon choix parmi tant d’outils, il convient de disposer de toutes les compétences technologiques nécessaires. Or, beaucoup de personnes occupant un rôle de direction dans les RH n’ont probablement pas ces compétences – même si cela change rapidement », explique Jacky Carter, Group Digital Engagement Director chez Hays.

Selon Hays, les tendances technologiques suivantes pourraient avoir un impact majeur en 2019 :

La possibilité d’apprendre

Le monde professionnel évolue rapidement au niveau du travail, mais aussi de la façon d’exécuter celui-ci. Un exemple : de plus en plus de collaborateurs s’attendent à suivre plusieurs modèles de travail dans leur carrière afin de bénéficier d’une plus grande flexibilité. Leurs vies professionnelles continueront d’évoluer et, avec elles, leurs compétences afin de pouvoir suivre les innovations technologiques et différents styles de travail.

« Les organisations qui veulent garder leurs talents doivent réfléchir à comment permettre aux employés d’apprendre et de se perfectionner en interne. Elle doivent proposer des canaux de micro-apprentissage – faisant surtout appel aux contenus vidéo – et de macro-apprentissage. Les employeurs qui reconnaissent ce besoin gagneront la guerre des talents », ajoute Jacky.

La messagerie instantanée, communication et collaboration – l’e-mail est-il mort ?

Entres amis ou avec la famille, nous communiquons toujours plus par SMS et via des plateformes de messagerie instantanée comme Messenger, WhatsApp ou Viber, au détriment de l’e-mail ou du téléphone. Si bon nombre d’employés utilisent toujours l’e-mail au travail, ce mode de communication pourrait perdre de son attrait.

« Nous sommes nombreux à vouloir avoir le choix de communiquer via ces plateformes de messagerie et délaissons parallèlement les moyens de communication plus anciens, voire obsolètes, comme les téléphones. Il en est de même au travail : la messagerie instantanée devient un moyen de répondre à certaines questions RH, comme le traitement d’un grand volume de candidatures. En effet, la véritable discussion ne s’opère qu’à partir du moment où un certain niveau de confiance a été établi et que l’interaction personnelle peut apporter une plus-value », confirme Jacky.

L’arrivée de l’automatisation – êtes-vous prêt(e) ?

Beaucoup de tâches répétitives seront automatisées, c’est inévitable. Plutôt que de s’en inquiéter et d’agir à contrecourant, les chefs d’entreprise et les leaders RH devraient informer leur personnel des avantages et commencer à adopter, à anticiper et à se préparer aux changements à venir.

« Naturellement, l’automatisation entraînera un glissement des compétences demandées. Toutefois, si l’on offre aux employés le temps, les connaissances, l’opportunité et les canaux pour qu’ils tracent leur propre voie, il y a de fortes chances qu’ils restent fidèles à l’employeur qui les aura bien conseillés et orientés », conseille Jacky.

L’ « Expérience Employé » – un nouvel engagement du collaborateur

L’« Expérience Employé » englobe aujourd’hui l’ensemble du cycle de vie des employés dans l’organisation, de même que leur ressenti. Tout commence avant l’embauche, au travers de l’image de marque de l’employeur. Puis vient l’intégration dans l’entreprise, suivie de la gestion des performances, de l’engagement permanent du collaborateur et de son bien-être. Sans oublier l’importance des avantages (extra-)salariaux et – last, but not least – le retour fourni par les employés. Le rythme et la méthodologie utilisés pour obtenir le feed-back des collaborateurs sont de plus en plus sophistiqués. On fait désormais appel à l’intelligence artificielle pour s’assurer que l’accent est bien mis sur les décisions qui auront le plus grand impact.

« C’est ici l’authenticité qui prime. Les entreprises doivent êtres attentives à la cohérence du parcours de leur collaborateur, à commencer par l’image de marque qu’elles offrent pour attirer des candidats. Finement modelée sur tous les canaux, cette image doit également exploiter les contenus créés par des employés existants. Une différence entre l’image véhiculée et la réalité mènera très vite à un désengagement », explique Jacky.

Données et analyse – des indicateurs plus importants que jamais

L’ « Expérience Employé » fournit des données et des analyses qui sont toujours plus importantes. Les organisations recueillent, analysent et comprennent ainsi l’impact de leurs stratégies sur leur personnel.

« Retenir et attirer les meilleurs talents devient un élément crucial de la capacité de l’entreprise à obtenir des résultats. Il est donc important de connaître l’efficacité de chaque mesure en temps réel afin de permettre aux organisations de préciser leur approche et d’améliorer leur processus de recrutement notamment », précise Jacky.

Culture d’entreprise – joue-t-elle pour ou contre vous ?

La technologie n’est utile que si l’on veut l’utiliser. Tout déploiement technologique doit donc avoir du sens auprès des utilisateurs auxquels il est destiné. Pour que cela soit le cas, la plupart des organisations ont besoin d’opérer un glissement dans leur culture d’entreprise, du sommet de la hiérarchie vers la base. Cela permettra la mise en place d’un environnement d’ouverture, de collaboration et de flexibilité. Il convient également de mettre en avant la transparence et l’« opinion du client », que celui-ci soit interne ou externe. Les leaders RH jouent un rôle clé dans la gestion et la facilitation d’une culture qui embrasse le changement, de manière à maximiser l’impact positif de toute nouvelle technologie.

N’oubliez pas la dimension humaine

Avec l’avancement du progrès technologique et la redondance d’un petit nombre d’emplois, on serait tenté de croire que le rôle de l’humain dans le monde du travail deviendra de moins en moins important. C’est oublier que certaines compétences uniques de l’être humain ne pourront être acquises que difficilement par les robots. A maints égards, la technologie ne remplacera jamais l’humain.

« Les robots ne remplaceront jamais le contact humain. Les êtres humains doivent être convaincus, persuadés. Il faut les écouter, les comprendre et faire preuve de patience et de sensibilité… des domaines dans lesquels la technologie doit encore faire ses preuves. La dimension humaine compte toujours et constitue un facteur crucial dans l’entreprise », confirme Jacky.

« Dans le monde du travail, on ne compte plus le nombre de technologies disponibles et émergentes. Pour faire votre choix, considérez les problèmes que vous voulez résoudre plutôt que d’essayer d’implémenter tous les outils disponibles dans vos processus. Voyez toutes ces technologies comme un menu à la carte plutôt qu’un buffet à volonté ! », conclut Jacky.

Contactez-nous
Magali Dierckx Account Manager, youEngine
Magali Dierckx Account Manager, youEngine
A propos de Hays Belgium

Hays plc (le ‘Groupe’) est un groupe de recrutement professionnel et célèbre son 50e anniversaire cette année. Le Groupe est expert en recrutement de personnel qualifié, professionnel et talentueux à travers le monde entier. Hays est leader du marché au Royaume-Uni et en Asie-Pacifique et fait partie des leaders du marché en Europe Continentale et en Amérique latine. Le Groupe est actif dans les secteurs privé et public et se concentre sur les emplois permanents, les projets de contracting et les missions temporaires. Le 30 décembre 2018, le Groupe comptait 10,978 employés répartis dans 257 bureaux dans 33 pays et dans 20 spécialités. www.hays.be

Photos