FAIRE DE SA PASSION UNE ACTIVITÉ COMPLÉMENTAIRE - LES SIDE HUSTLES SONT TOUJOURS PLUS POPULAIRES

FAIRE DE SA PASSION UNE ACTIVITÉ COMPLÉMENTAIRE - LES SIDE HUSTLES SONT TOUJOURS PLUS POPULAIRES

« A côté de leur travail fixe, de plus en plus de travailleurs se lancent dans une activité complémentaire – un side hustle – qui leur offre un revenu supplémentaire et une liberté créative », commente Alistair Cox, CEO de Hays.

Un side hustle est un projet personnel mené de manière indépendante. Des personnes choisissent ainsi de créer leur propre entreprise, par passion ou par intérêt pour un domaine particulier. Ce choix enrichit leur carrière et leur créativité, tout en leur assurant éventuellement un revenu complémentaire. En optant pour une seconde activité, les travailleurs peuvent aussi goûter à l’entrepreneuriat, sans devoir renoncer à la sécurité offerte par un emploi fixe. Réalisé en dehors des heures de travail, le projet personnel diffère par ailleurs d’un emploi à temps partiel.


« Les side hustles constituent une occasion unique de créer des outils que vous pouvez contrôler et gérer vous-même. Durant votre temps libre, vous ne travaillez pas pour un autre employeur : vous êtes votre propre patron et l’acteur de votre destin », explique Alistair Cox.

Les projets personnels freelance ont de plus en plus de succès auprès des travailleurs. En Belgique, 3,8% de la population active a une seconde activité. La plus grande partie l’exerce à titre indépendant.* Ce nombre important n’est pas étonnant. En effet, tout au long de leur carrière, les employés cherchent de nouveaux défis et des possibilités de développement. Un side hustle leur permet de développer des compétences additionnelles qu’ils ne rencontrent pas dans leur emploi quotidien.

 

4 raisons pour lesquelles un side hustle est une bonne idée  

  • Variété et créativité durant la carrière

L’augmentation de l’espérance de vie nous fera travailler plus longtemps. Les travailleurs chercheront donc plus de variété durant leur carrière. Pour y arriver, l’exercice d’une activité complémentaire constitue la solution idéale. « En réalité, nombreuses sont les personnes qui ne se satisferont pas d’un seul et unique objectif pendant toute leur carrière », confirme Alistair Cox.

  • Faire de sa passion une activité professionnelle (complémentaire) 

En se lançant en freelance durant leur temps libre, les travailleurs peuvent construire un projet sur base de leur passion, sans devoir quitter leur emploi fixe. Ils consacrent un temps et une attention supplémentaires dans l’approfondissement de leurs connaissances et font de leur passion un projet professionnel complémentaire.

Alistair Cox ajoute : « Concrètement, nous sommes toutes et tous intéressés et passionnés par différents domaines. Et ces intérêts et ces passions évoluent avec le temps. Je crois que c’est pour cela que de nombreuses activités complémentaires voient le jour, non parce que la personne déteste son travail, mais bien parce qu’elle souhaite s’en échapper d’une manière ou d’une autre. »

  • Développer de nouvelles compétences

Les projets side hustle mettent en avant des passions et des centres d’intérêt qui sont différents de ceux à l’œuvre dans un emploi fixe. Une seconde activité enrichit le travailleur qui gagne de nouvelles aptitudes, élargit son réseau et améliore son employabilité.

« Lorsque vous entreprenez par vous-même et générez des revenus complémentaires en faisant ce que vous aimez, qu’il s’agisse d’écrire, de conseiller, de cuisiner, de coacher, d’animer ou de tenir un chenil, vous développez des compétences que vous n’auriez peut-être pas acquises dans un emploi traditionnel », confirme Alistair Cox.

  • Revenus complémentaires

Les projets personnels freelance permettent également de générer des revenus complémentaires qui viennent s’ajouter au salaire fixe. Les travailleurs ont ainsi l’opportunité de constituer une petite réserve, en développant leur passion personnelle. « Soyons clairs, de nombreux travailleurs se lancent dans un projet indépendant pour obtenir un complément de revenu et épargner en prévision de périodes plus difficiles », explique Alistair Cox.

 

Selon Alistair Cox, les activités complémentaires des collaborateurs ne doivent pas inquiéter les employeurs. Ceux-ci devraient plutôt embrasser les avantages que les side hustles peuvent leur apporter. Grâce à eux, les travailleurs améliorent d’eux-mêmes leurs compétences et leur confiance en soi. Ils sont plus positifs et acquièrent de l’expérience dans des environnements nouveaux. Ils apprennent enfin à résoudre les problèmes et à prendre des risques de manière plus autonome.

_______

*https://statbel.fgov.be/fr/themes/emploi-formation/marche-du-travail/deuxieme-emploi

 

Contactez-nous
Magali Dierckx PR Consultant, youEngine
Magali Dierckx PR Consultant, youEngine
A propos de Hays Belgium

Hays plc (le « Groupe ») est un groupe mondial de recrutement professionnel. Le Groupe est spécialisé dans le recrutement de personnel qualifié, professionnel et talentueux à travers le monde. Hays est le leader du marché au Royaume-Uni et en Asie-Pacifique et fait partie des leaders du marché en Europe continentale et en Amérique latine. Le Groupe est actif dans les secteurs privé et public et se concentre sur les emplois permanents, les projets de contracting et les missions temporaires. Le 31 décembre 2019, le Groupe comptait 11 600 collaborateurs répartis dans 266 bureaux dans 33 pays et dans 20 spécialités. Pour l’exercice clôturé au 30 juin 2019 :

– le Groupe a fait état d’un chiffre d’affaires net de 1,1297 milliard de livres sterling et d’un résultat d’exploitation (avant éléments exceptionnels) de 248,8 millions de livres ;

– le groupe a placé environ 81 000 candidats à des postes permanents et environ 254 000 personnes à des postes temporaires ;

– 18 % du chiffre d’affaires net du Groupe ont été générés en Australie et en Nouvelle-Zélande, 27 % en Allemagne, 23 % au Royaume-Uni et en Irlande et 32 % dans le reste du monde (RoW) ;

– l’activité de placement temporaire représentait 57 % du chiffre d’affaires net et l’activité de placement permanent en représentait 43 % ;

– Hays est actif dans les pays suivants : Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Brésil, Canada, Chine, Colombie, Chili, Danemark, EAU, Espagne, États-Unis, France, Hongrie, Inde, Irlande, Italie, Japon, Luxembourg, Malaisie, Mexique, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Russie, Singapour, Suède et Suisse.

Photos