Des compliments au travail ? Oui, à condition de rester professionnel !

Des compliments au travail ? Oui, à condition de rester professionnel !

Mercredi 28 février 2018 — Recevoir un compliment au travail peut avoir un énorme impact sur les performances des travailleurs. Un compliment active, en effet, le centre de la récompense de notre cerveau et stimule la production de dopamine, l’hormone du bonheur. Les compliments doivent néanmoins rester d’ordre professionnel, comme le confirme le sondage mené par l’agence de recrutement Hays  : 59 % des sondés aiment qu’on les complimente sur leur travail. En revanche, ils sont à peine 5 % à apprécier les compliments sur leur apparence physique.

À l’occasion de la Journée mondiale du compliment (World Compliment Day), le 1er mars, l’agence de recrutement Hays a mené un sondage auprès de plus de 150 personnes. Les résultats révèlent que les travailleurs aiment recevoir des compliments en lien avec leur travail : 59 % aiment qu’on les complimente sur leur travail. Ils sont 34 % à apprécier les compliments sur n’importe quel aspect et 2 % à préférer ne pas recevoir de compliments. Seuls 5 % des sondés souhaitent uniquement recevoir des compliments sur leur apparence physique.

Elise Denecker, Head of People & Culture chez Hays : « Il a déjà été prouvé plus d’une fois que les compliments et les attentions positives avaient un effet plus bénéfique qu’une augmentation, par exemple. Ils accroissent la loyauté et la productivité tout en favorisant la prise d’initiatives et la rétention. Il n’est toutefois pas évident de formuler un bon compliment. Pour avoir un maximum d’impact, un compliment doit être un témoignage d’estime. »

Hays a compilé quelques exemples de compliments judicieux - et « sans risque ».

1. « Je pense que votre présentation a fait forte impression sur les acheteurs. Il y a de grandes chances que nous décrochions le contrat. »
Commentez le rôle que joue votre collègue/travailleur dans la réussite de votre entreprise. Précisez que vous appréciez sa contribution.

2.« Grand merci, Pierre, continuez comme ça ! »

Montrez votre reconnaissance et encouragez les comportements appropriés. Concluez un entretien par un remerciement sincère et rappelez à votre interlocuteur que vous appréciez ce genre de chose.

3. « Vous avez très bien géré la réclamation de ce client, Michaël. Beau travail ! »
Les petits succès méritent aussi d’être soulignés. Ne célébrez pas uniquement les résultats exceptionnels ou les performances hors norme.

4. « Je suis ravi que notre équipe puisse compter sur vous. »

Expliquez en quoi le comportement d’une personne a eu un impact positif sur vous, sur l’équipe et/ou sur l’organisation. Qu’a fait cette personne pour vous simplifier la vie ou rendre votre travail plus efficace ? Quelle aide a-t-elle apportée à l’équipe ou à l’organisation dans son ensemble ?

#BalanceTonPorc

Seuls 5 % des sondés aiment être complimentés sur leur physique. Voilà qui n’est pas sans rappeler le mouvement #BalanceTonPorc. C’est compréhensible : un compliment peut vite être assimilé à de l’intimidation. Prenez donc garde aux compliments « personnels ». « Rien ne vous empêche, bien sûr, de complimenter votre "ami de travail" parce qu’il porte un pantalon sympa ou des chaussures tendance. Les compliments qui ont trait au physique ne doivent pas tous être jugés offensants », précise Elise Denecker.

Si vous doutez de l’opportunité d’un compliment, tenez-vous-en à une règle : gardez-le pour vous. « Si vous voulez embellir la journée d’une personne en lui adressant un petit mot gentil, vous trouverez toujours bien quelque chose à lui dire sur son travail. Vous jouerez la carte de la sécurité et votre compliment sera plus apprécié. En effet, le feed-back constructif est toujours bien accueilli. »