12 types de collègues et le comportement à adopter avec eux

12 types de collègues et le comportement à adopter avec eux

Mercredi 15 novembre 2017 — Chaque personne est unique et c’est également le cas au travail. Quels sont les différents types de collègues ? Et surtout : comment se comporter avec eux ? À l’occasion de la journée internationale de la tolérance (16 novembre) le bureau de recrutement Hays a rédigé un guide répertoriant douze types de personnes, leurs caractéristiques et la façon dont il convient de se comporter avec celles-ci.

Le travail est une version adulte d’une cour de récréation et, dans le pire des cas, d’un jardin d’enfants. Et, tout comme une cour de récréation, le travail a ses règles et tout le monde a son propre caractère. On s’entend bien avec certains collègues et on préfère en éviter d’autres.

Comme il est important, pour votre carrière et pour l’entreprise, que vous puissiez vous entendre avec le plus grand nombre de vos collègues, Hays a rédigé un guide répertoriant douze types de personnes, leurs caractéristiques et la façon dont il convient de se comporter avec celles-ci.

1. Le Gagnant

Comment le reconnaître ? Si le chef veut que quelque chose soit fait, il s’adresse au « Gagnant ». Lorsque la société décrit le collaborateur idéal, c’est ce type de collègue qui est pris pour exemple. Le « Gagnant » est l’interlocuteur par excellence lorsqu’il est question d’un moment ou d’un projet important. Cette personne a à son actif une liste de réalisations ; elle est calme et structurée, et peut diriger. Bref, c’est un grand atout pour la société.

Comment se comporter à son égard ? Continuez à encourager et à soutenir ce type de collègue. Montrez que vous appréciez son implication et demandez-vous toujours : « Que puis-je apprendre de cette personne pour encore mieux faire mon travail ? »

2. Le Héros silencieux

Comment le reconnaître ? Le « Héros silencieux » est le type de personne qui fait son travail en toute discrétion, mais qui est un maillon important de l’équipe. Il préfère travailler sans se faire remarquer. On attend du « Héros silencieux » qu'il fasse toujours de son mieux. Il ressemble en de nombreux points au « Gagnant ». Il est souvent sous-estimé, mais il est essentiel.

Comment se comporter à son égard ? Montrez au « Héros silencieux » que ses prestations ne sont pas oubliées, sans en faire trop. Impliquez-le dans les opportunités qui se présentent en matière de direction et de prise de responsabilité. Vous le sortirez ainsi directement de sa zone de confort.

3. Le Mentor

Comment le reconnaître ? Le « Mentor » est tout à fait ouvert à l’idée de vous apprendre davantage de choses que le seul côté technique de votre emploi. Il propose une perspective plus large à la façon de travailler. Dès qu’il en a l’occasion, il partage volontiers ses connaissances. Il veut absolument le meilleur pour vous aider à progresser dans votre carrière.

Comment se comporter à son égard ? Enregistrez tout ce que le « Mentor » dit lorsqu’il est à vos côtés. Votre parcours professionnel ne serait pas complet sans une personne de ce type. Peu importe où vous en êtes dans votre carrière, avoir un mentor est toujours positif. Tenez compte des conseils que vous recevez de sa part, mais également des nouvelles idées sur le travail et sur votre carrière. De cette façon, vous acquérez du savoir-faire supplémentaire qui tombe toujours à point lorsque l’on se retrouve face à un obstacle.

4. Le Vétéran

Comment le reconnaître ? Le « Vétéran » n’a pas de statue à la cafétéria, mais il est depuis de nombreuses années une valeur sûre dans la société. Lui-même, mais aussi vos collègues qui le connaissent depuis plus longtemps, ne manqueront pas de vous le rappeler régulièrement.

Comment se comporter à son égard ? Vous souhaitez savoir quelque chose sur l’histoire de la société ou comment cela se passait il y a longtemps ? Alors, le « Vétéran » est la personne qu’il vous faut. Impliquez-le également dans les discussions quotidiennes au bureau, afin qu’il ne se sente pas exclu.

5. L’Allié

Comment le reconnaître ? L’« Allié » peut être considéré comme un ami au travail, mais aussi en dehors. Il peut endosser toutes sortes de rôles : être une personne qui écoute vos idées, une personne de confiance ou une personne qui apporte son aide dans des périodes difficiles. Pour la génération Y qui lit ceci : un BFF !

Comment se comporter à son égard ? Choyez les amitiés que vous avez nouées au travail. Ce type de collègue sera toujours là pour vous. Vous êtes nouveau et vous cherchez un « Allié » ? Soyez vous-même sympa et aimable. Essayez de nouer de véritables relations au travail. Cela ne peut que contribuer à améliorer vos prestations.

6. Le Comique

Comment le reconnaître ? Le « Comique » permet de conserver une certaine légèreté et décontraction au travail. Il voit la vie en rose et peut facilement déminer les tensions.

Comment se comporter à son égard ? Tant que le « Comique » n’offense personne, il faut en rire. Mais comme toujours, avec modération.

7. La Mauvaise Langue

Comment le reconnaître ? « Vous avez entendu ce qui s’est passé avec X lors de la réunion ? C’est vrai que la société veut licencier des gens ? Ces deux-là sont vraiment ensemble ? Ce sont des questions auxquelles la « Mauvaise Langue » connaît plus que probablement la réponse. Certains inventent subitement une histoire pour choquer, d’autres passent leur temps de travail à colporter des histoires croustillantes.

Comment se comporter à son égard ? Surveillez La « Mauvaise Langue ». Il est certainement dans un coin ou dans un autre bureau pour colporter la dernière nouvelle. Si les rumeurs viennent à vos oreilles, soyez raisonnable et ne les colportez pas plus loin. Considérez tout ce que vous apprenez de la « Mauvaise Langue » avec circonspection et faites attention à ce que vous dites lorsqu’il est dans les parages. Si vous êtes le sujet des rumeurs, parlez-en directement à la personne à la source de l’histoire.

8. Le Lèche-botte

Comment le reconnaître ? La tactique du « Lèche-botte » est simple, complimenter le chef ou quelqu’un du management. Des mots gentils, des compliments... Les dommages collatéraux font partie du jeu.

Comment se comporter à son égard ? Reste à savoir si la technique du « Lèche-botte » fonctionne, mais ça, c’est son problème. Le mieux est de le laisser tranquille. Utilisez ce signal pour attirer l’attention sur vos prestations. Rappeler à vos supérieurs ce que vous signifiez pour l’entreprise ne fait jamais de tort.

9. Le Râleur

Comment le reconnaître ? Le « Râleur » ne serait un bienfait que si la société faisait des bénéfices en râlant. Mais l’expérience nous apprend que ce n’est jamais chouette d’être près de quelqu’un qui se plaint de tout. Généralement, ce comportement est le reflet de certaines frustrations dues à de l’ennui, à une surcharge de travail ou tout simplement à un mal-être au travail, par exemple.

Comment se comporter à son égard ? Ne vous laissez pas entraîner par ce négativisme. Soyez proactif en orientant la discussion afin de trouver des solutions aux frustrations.

10. Le Politicien

Comment le reconnaître ? Le « Politicien » existe dans diverses formes. Cette personne a (clairement) un plan et ne se laisse arrêter par rien ni personne.

Comment se comporter à son égard ? Soyez sur vos gardes. Si vous savez d’avance de qui vous devez vous méfier, faites-le.  Prenez vraiment au conditionnel tout ce que le « Politicien » raconte.

11. Le Paresseux

Comment le reconnaître ? Le « Paresseux » est comme une Fata Morgana. Il semble affairé, mais en fait, il refile son travail aux autres. Il donne l’impression qu’il apporte vraiment son aide à l’équipe.

Comment se comporter à son égard ? Si les actions n’ont pas de conséquences sur vous ou sur votre équipe, le mieux est de l’ignorer. Si cela a une influence sur vous, signalez ce comportement. Si vous êtes le supérieur de ce type de personne, essayez de le surveiller davantage, donnez-lui des délais et des objectifs clairs.

12. Le Petit Nouveau

Comment le reconnaître ? Le « Petit Nouveau » vient de terminer ses études ou est nouveau dans la société.

Comment se comporter à son égard ? Vous vous souvenez quand c’était vous le petit nouveau de la société ? C’est le moment d’intervenir et de devenir le « Mentor ». Prenez-le sous votre aile, si nécessaire. Faites quelque chose pour le nouveau collègue afin qu'il vous en soit reconnaissant à l’avenir. Veillez à ce que chaque journée de travail soit l’occasion d’apprendre quelque chose.